RSS:
Publications
Comments

Le chamanisme en Eurasie (Sibérie, Chine, Europe)

Présentation de l’éditeur :

Le dessein de cet ouvrage est de montrer que le point commun unissant les cultures de l’Extrême-Orient et celles de l’Europe est à rechercher dans le chamanisme, tel qu’il est connu en particulier dans sa strate la plus ancienne, en Sibérie, et particulièrement chez les Youkaghirs.

L’étude des religions anciennes de la Chine et de l’Europe préchrétienne, ainsi que l’analyse des motifs présents dans les contes ou les traditions de ces deux pôles de civilisations, livre en effet des éléments de convergence indéniables, résultats d’héritages ancestraux plus encore que d’échanges à la période historique, même si ceux-ci ne sont pas à négliger.

Composé de deux grandes parties correspondant à ces deux pôles, ce livre ne nie cependant pas les divergences culturelles et mentales tandis que la trifonctionnalité définie par Georges Dumézil dans le monde indo-européen permet de montrer que si certains contes sont communs à l’Occident et à l’Extrême-Orient, leur enseignement diverge nettement selon le contexte.

Le chamanisme participant d’une religion naturaliste, il était par ailleurs évident que la notion de cycle (journalier, saisonnier) se retrouve dans la religion occidentale, mais aussi chinoise, et c’est en ce sens qu’ont été analysés plusieurs thèmes faisant référence au calendrier : culte du soleil, présent en Europe mais aussi chez les Yakoutes de Sibérie, et de là dans certains contes chinois ; motif de la décapitation de l’année, particulièrement sensible dans certains contes comme Peau d’âne ou la légende d’Hallewyn.