RSS:
Publications
Comments

Bernard Guenée est décédé

L’historien médiéviste Bernard Guénée, né à Rennes en 1927, est mort le 25 septembre à Paris.

Ancien élève de l’École Normale Supérieure (1946), agrégé d’histoire en 1950, il débute sa carrière comme professeur au lycée de Colmar (1951-1952) puis au lycée Marceau de Chartres (1955-1956). Entre temps, il a été pensionnaire de la Fondation Thiers.

Dès 1956, il entre comme assistant à la Sorbonne, puis il devient maître de conférences à l’université de Strasbourg en 1963. La même année, il est fait docteur ès lettres et décroche un poste de professeur d’histoire médiévale à la Sorbonne à partir de 1965. Au cours des années 1970, il est professeur invité dans de prestigieuses universités : Yale (1972-1973), Oxford (1974) et Princeton (1976).

À partir de 1980, il a été également directeur d’études à l’École pratique des hautes études (IVe Section). Ses recherches ont principalement porté sur l’histoire des institutions médiévales, et l’histoire politique et culturelle du bas Moyen Âge (XIVe-XVIe siècles) ainsi que sur l’historiographie médiévale.

Elu en 1981 membre de l’Institut (Académie des inscriptions et belles-lettres), il était également membre de la Royal Historical Society (Londres), du Comité des travaux historiques et scientifiques et de la Mediaeval Academy of America (Massachusetts).

Bibliographie sommaire :

* Tribunaux et gens de justice dans le bailliage de Senlis à la fin du Moyen Age (1380-1550) (thèse de doctorat, 1963).
* Les entrées royales françaises de 1328 à 1515 (1968).
* L’Occident aux XIVe et XVe siècles : les États (1971).
* Histoire et culture historique dans l’Occident médiéval (1980).
* Entre l’Eglise et l’Etat. Quatre vies de prélats français à la fin du Moyen Age (1987).
* Un meurtre, une société. L’assassinat du duc d’Orléans, 23 novembre 1407 (1992).
* La folie de Charles VI, roi bien-aimé (2003).