RSS:
Publications
Comments

Requiem allemand – Une histoire des Juifs allemands 1743-1933

Présentation de l’éditeur :

En quelques générations à peine, aux XVIIIe et XIXe siècles, l’une des communautés les plus marginalisées du monde germanique est devenue le fer de lance de la modernité.

Colporteurs ou marchands de bétail, les Juifs allemands ont vu émerger parmi eux artistes, scientifiques, philosophes, journalistes et activistes talentueux. Dans ce livre magistral qui fait la part belle à l’aventure individuelle et au portrait, Amos Elon explore ce moment essentiel de l’histoire européenne.

À travers les destins de Heinrich Heine, Karl Marx, Henriette Herz, Rahel Varnhagen, Arnold Schoenberg, Albert Einstein, Stefan Zweig, Hannah Arendt et bien d’autres, il évoque avec une érudition très vivante le mariage des identités et la perte des anciens repères religieux en prenant comme point de départ l’entrée en 1743 du jeune Moses Mendelssohn dans Berlin par une porte réservée aux Juifs et aux animaux.

Vouloir être juif et allemand n’était pas incompatible. Beaucoup y parviendront en opérant une sorte de synthèse de ces deux patrimoines à tel point que la culture et la langue allemande ont pu passer pour la nouvelle patrie de ces apatrides héréditaires. Grâce à elles, une frange infime des Juifs allemands a forgé la plupart des notions clés du monde moderne : le communisme, la social-démocratie, le sionisme, les avant-gardes et la psychanalyse. Jusqu’à ce que les années 30, à l’issue de l’apogée qu’aura été la république de Weimar, donnent une couleur tragique à cette double identité.

Réfutant l’idée fataliste que la Shoah était écrite d’avance, Amos Elon raconte brillamment la métamorphose d’une petite minorité qui, à l’issue d’une émancipation de deux siècles, a fini par être perçue comme une menace mortelle pour l’intégrité nationale allemande.