RSS:
Publications
Comments

L’Arabie, des routes de l’encens à l’ère du pétrole

A l’occasion de l’exposition Routes d’Arabies en cours au musée du Louvre.

L’Arabie occupe une position stratégique à la charnière de trois continents. Au Ier millénaire av. J.-C., le long des routes de l’encens, les royaumes caravaniers tirent profit du commerce et de l’agriculture et bâtissent une civilisation originale.

Après avoir donné naissance à l’islam au VIIe siècle, l’Arabie devient un foyer de rébellions, une épine dans le pied des califes. Au XVIIIe siècle, l’Arabie centrale, animée par la réforme religieuse de Muhammad bin Abdelwahhab, se révolte contre les Ottomans. La conquête de la Péninsule s’achève en 1932 : Abdelaziz al Sa’ud règne désormais sur un territoire renommée… Arabie Saoudite. Le destin du nouvel État est scellé par la découverte du pétrole et l’alliance avec les États-Unis.

Pascal Ménoret retrace trois mille ans d’histoire et brosse un portrait contrasté de l’Arabie. Certes, la rente pétrolière a permis de transformer en profondeur la société. Mais la richesse soudaine a un prix : l’autoritarisme du pouvoir et les déséquilibres sociaux pèsent lourdement sur le futur du pays.