RSS:
Publications
Comments

Histoire du football

Codifié par l’Angleterre triomphante au soir du XIXe siècle, le football est devenu en moins d’un siècle le sport le plus populaire du monde. Or, son histoire reste largement inconnue.

Comment sont nés les clubs, les fédérations ou les instances internationales fondatrices de la coupe du monde ou de la coupe d’Europe des clubs champions ? Quand et comment ont été fixées les règles, de la limitation du nombre de joueurs à onze au poids et à la taille du ballon rond, en passant par l’instauration des cartons jaunes et rouges, des corners ou du point de penalty ? Quelles ont été les grandes évolutions tactiques et techniques du jeu, dribbles ou coup de tête ?

C’est à toutes ces questions, et à bien d’autres encore, que répond cet ouvrage sans précédent, appuyé sur une documentation inédite, provenant en particulier des archives de la FIFA. On y découvrira naturellement le roman vrai des grands clubs – Ajax, Bayern, Liverpool, Saint-Etienne, Real, Barcelone -, des entraîneurs charismatiques et des joueurs d’exception tels Puskas, Di Stefano, le roi Pelé, Cruyff, Maradona, Kopa ou Platini. Mais on y apprendra aussi beaucoup sur l’instrumentalisation du football par les totalitarismes et les liaisons dangereuses avec l’argent roi, décuplées par la télévision.

A l’heure du déclin des idéologies et des liens collectifs, le football fait office de religion civile où s’exacerbe le sentiment d’appartenance. Pour le meilleur en encourageant le dépassement et la solidarité ; pour le pire comme en témoigne l’ascension du hooliganisme.

Sport de tous les excès, il est aussi celui de tous les paradoxes contemporains, car il conjugue tentation individualiste et esprit d’équipe, fraternité sportive et déchirements nationalistes, impératifs de gestion et dérives de la spéculation, égalité théorique du jeu et inégalité réelle des équipes. En résumé, il en dit beaucoup sur notre histoire en général et sur la mondialisation en particulier.