RSS:
Publications
Comments

Calvin – De la Réforme à la modernité

Après le temps des caricatures et des idées reçues, cet ouvrage s’attache à faire le point sur l’une des grandes figures de la Réforme protestante, Jean Calvin, en se proposant de poursuivre un processus de réappropriation critique de son œuvre.

Il ne s’agit pas seulement ici de poser un regard historique sur le personnage (Jean Calvin, exilé à Bâle, puis appelé à Strasbourg et Genève, ne reviendra plus dans son pays), mais aussi de comprendre quel itinéraire complexe peut conduire secrètement de ce siècle de feu, le XVIe, de ce temps des grands débats de la Réforme et de la Renaissance, jusqu’à la modernité.

La dimension non seulement spirituelle mais aussi théologique, culturelle et civilisationnelle de l’œuvre est ici mise en valeur par les contributions d’universitaires et de chercheurs. Cet ouvrage — fruit d’un colloque organisé en l’Église réformée du Saint-Esprit en 2009 — permet de mieux cerner les apports de la Réforme protestante à la société, non seulement d’hier mais également d’aujourd’hui.

Sommaire :

Préface, par François Clavairoly
I. Calvin en son temps et au nôtre, par Pierre Janton
II. Situation littéraire de Calvin, par Olivier Millet
III. Calvin et les questions de la modernité au XVIe siècle, par Hubert Bost
IV. Calvin/Servet : un duel public, par Marianne Carbonnier-Burkard
V. La commémoration du quatrième centenaire de la naissance de Jean Calvin en 1909, ou la tentative de réhabilitation d’un « illustre » Français, par Valentine Zuber
VI. Théologie et spiritualité de Calvin d’après la Confession du péché de la liturgie genevoise de 1542 (dite de Calvin ou de Théodore de Bèze), par Laurent Gagnebin
VII. L’épopée de la bibliographie des psaumes, par Jean-Daniel Candaux
VIII. Calvinisme et capitalisme : histoire et actualité d’un débat, par Jean-Paul Willaime
IX. La Réforme en Europe, sa dimension internationale et contemporaine, par Karel Blei
X. Calvin, l’Église et la société coréenne au XXIe siècle, par Gyeung Su Park
XI. Introduction à l’exposition, par Sylvie de Turckheim-Pey