RSS:
Publications
Comments

Les nouveaux concours de recrutements des professeurs d’histoire-géographie du secondaire

Les modalités des nouveaux concours de recrutement des professeurs d’histoire-géographie du secondaire viennent de paraître au Journal Officiel. Ils s’appliqueront à partir de la session 2011:

Agrégation externe d’histoire

Epreuves préparatoires

1° Une dissertation (durée : sept heures ; coefficient 1).

2° Une dissertation (durée : sept heures ; coefficient 1).

3° Une explication de textes (un ou plusieurs textes portant sur le même problème historique sont soumis à la réflexion des candidats) (durée : sept heures ; coefficient 1).

Ces épreuves portent, par tirage au sort effectué par le jury et dont le résultat n’est pas porté à la connaissance des candidats, sur trois périodes distinctes parmi les quatre suivantes : histoire ancienne, histoire du Moyen Age, histoire moderne et histoire contemporaine.

4° Une composition sur un sujet de géographie (durée : sept heures ; coefficient 1).

Épreuves définitives

1° Une leçon d’histoire générale. Les sujets portent sur des questions hors programme. La première partie est notée sur 15 points, la seconde sur 5 points (coefficient 2).

Cette leçon comporte un exposé suivi d’un entretien avec le jury (durée de préparation : six heures ; durée de l’exposé : trente minutes maximum ; durée de l’entretien : trente minutes maximum). L’entretien est divisé en deux parties : vingt minutes maximum portent sur la leçon ; dix minutes maximum portent sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l’Etat et de façon éthique et responsable », à partir d’un document qui a été remis au candidat au début de l’épreuve, question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l’épreuve.

2° Une explication de documents historiques (coefficient 2).

3° Une explication d’une carte ou de documents géographiques (coefficient 2).

Les deuxième et troisième épreuves concernant chacune une des questions figurant au programme se font sous la forme d’un exposé suivi d’un entretien avec le jury portant sur les documents qui ont fait l’objet de l’exposé (durée de chaque préparation : six heures ; durée de chaque exposé : vingt-cinq minutes environ ; durée de chaque entretien : trente-cinq minutes environ).

CAPES externe d’histoire-géographie

A. Epreuves d’admissibilité

1° Composition d’histoire (durée : cinq heures, coefficient 3).

2° Composition de géographie (durée : cinq heures, coefficient 3).

L’un des deux sujets au moins comporte des documents que le candidat utilise dans sa composition. L’un des deux sujets peut intégrer une dimension d’épistémologie et d’histoire de la discipline.
La composition de géographie comporte un exercice de cartographie.

B. Epreuves d’admission

Les épreuves d’admission sont composées d’une leçon et d’une étude de dossier. Au moment de sa première épreuve, le candidat tire au sort la discipline – histoire ou géographie – dans laquelle il va être interrogé, l’autre s’imposant dans la seconde épreuve.

1° Leçon d’histoire ou de géographie :

Durée de la préparation : trois heures ; durée de l’épreuve : une heure (exposé : trente minutes maximum ; entretien : trente minutes maximum) ; coefficient 3. Le sujet est tiré au sort au moment de l’épreuve. Le candidat utilise des documents dont il prévoit l’utilisation en situation d’enseignement. La leçon est suivie d’un entretien avec le jury, au cours duquel le candidat est conduit à justifier ses choix didactiques et pédagogiques. Le jury met à la disposition des candidats la documentation qu’il juge utile.

2° Epreuve sur dossier comportant deux parties : 14 points sont attribués à la première partie et 6 points à la seconde. (Durée de la préparation : deux heures ; durée totale de l’épreuve : une heure ; coefficient 3.)

L’épreuve permet au candidat de montrer :
– sa culture scientifique et professionnelle ;
– sa connaissance des contenus d’enseignement et des programmes de la discipline sur laquelle s’appuie le dossier ;
– sa réflexion sur les finalités de cette discipline et ses relations avec les autres disciplines.

Première partie : étude de document(s), portant sur la discipline

n’ayant pas fait l’objet de la première épreuve d’admission, suivie d’un entretien avec le jury. (Présentation : vingt minutes maximum ; entretien avec le jury : vingt minutes maximum.)

Le candidat présente les résultats de sa réflexion, en motivant les choix pédagogiques et scientifiques qu’il effectue, sous une forme structurée et adaptée au contexte du sujet. Cette partie de l’épreuve a une dimension scientifique, épistémologique et didactique.

Seconde partie : étude d’un document portant sur la compétence « Agir en fonctionnaire de l’Etat et de façon éthique et responsable ». (Présentation : dix minutes maximum ; entretien avec le jury : dix minutes maximum.) Le candidat répond pendant dix minutes à une question, à partir d’un document joint au dossier qui lui a été remis au début de l’épreuve [et tout cela sans temps de préparation supplémentaire !], question pour laquelle il a préparé les éléments de réponse durant le temps de préparation de l’épreuve. La question et le document portent sur les thématiques regroupées autour des connaissances, des capacités et des attitudes définies, pour la compétence désignée ci-dessus, dans le point 3 « les compétences professionnelles des maîtres » de l’annexe de l’arrêté du 19 décembre 2006.

Le programme des épreuves d’admissibilité et d’admission est constitué par de grandes questions d’histoire et de géographie se référant aux programmes scolaires. Il est périodiquement révisé et publié au Bulletin officiel du ministère de l’éducation nationale.