RSS:
Publications
Comments

La fabrique de l’archéologie

En France, dans un paradoxal déni du passé, les fondations de l’archéologie ont été longues à se construire.

archeo

Comment la discipline se constitue-elle à partir de la Renaissance ? Quel fut le rôle des antiquaires ?

Comment fouillait-on au XIXe siècle ? Pourquoi un musée des Antiquités nationales ? Comment la loi de 1913 sur les monuments historiques oublie-t-elle les vestiges archéologiques ?

Pourquoi Vichy légifère-t-il ? Quelle est l’incidence de la décolonisation ? Qui invente l’archéologie de sauvetage ? Comment se consolide l’archéologie préventive ? Où sont les enjeux de l’archéologie aujourd’hui ?

En répondant à ces questions, les contributeurs de cet ouvrage – archéologues, historiens et architectes – contribuent à l’histoire de cette discipline, de son émergence en France à partir de la Renaissance à son développement au XIXe siècle et à sa reconnaissance légale en 1941, jusqu’à l’irruption de l’archéologie de sauvetage dans les années 1970 et à la structuration de l’archéologie préventive en 2001.

Le sommaire:

Préface : Genèse d’une discipline, par Jean-Paul Jacob
Introduction : Contribuer à l’histoire de la discipline archéologique en France, par Jean-Paul Demoule
De l’archéologie de sauvetage à l’archéologie préventive
Une première étape

I / Origines et législation

1. Précurseurs, antiquaires et la question de l’archéologie préventive, par Alain Schnapp
2. Les pratiques de l’archéologie et les circonstances des découvertes au XVIe et au début du XIXe siècle, par Pierre Pinon
Comment les découvertes fortuites parviennent-elles chez les antiquaires ? – Comment ces découvertes sont-elles connues et étudiées ? – Et après les découvertes ? -Quelles sont les circonstances des découvertes fortuites ?
3. Amateurs et sociétés savantes, par Christian Landes
Importance des sociétés savantes – L’apport des amateurs : trois exemples concrets
4. L’État, l’archéologue et l’archéologie préhistorique dans la seconde moitié du XIXe siècle, par Arnaud Hurel
Une archéologie conforme à un ordre social – L’archéologie préhistorique comme réalité sociale – « Il faut laisser l’initiative privée agir comme bon lui semble » – Un État sur la réserve
5. Du musée des Antiquités nationales au musée d’Archéologie nationale, par Laurent Olivier
Aux origines du musée des Antiquités nationales – Les années 1870-1920 : la constitution du MAN – Les années 1930-1950 : la crise de croissance du MAN – Les années 1960-2000 : le MAN cherche une nouvelle voie – Conclusion
6. 1910-1913 : l’occasion manquée d’une réglementation des fouilles, par Nadia Montel
Le projet de loi du 25 octobre 1910, occasion d’une réglementation des fouilles – Modalités et clefs d’interprétation d’une occasion manquée -La loi du 31 décembre 1913, consécration de l’intégration par défaut de l’archéologie à la législation des monuments historiques – Une ultime tentative de réglementation des fouilles : le projet du sénateur Audiffred – Conclusion
7 .Genèse et postérité des lois Carcopino, par Jean-Pierre Reboul
Origine des lois Carcopino – Jérôme Carcopino, un archéologue au service de la révolution nationale ? – Devenir des lois Carcopino – Conclusion
8. Laréorganisation de l’archéologie française entre 1939 et 1969 : les conséquences de la décolonisation, par Ève Gran-Aymerich
La situation préalable – L’épreuve des indépendances – Les conséquences de la décolonisation sur l’archéologie française : nouvelles priorités de recherche et nouvelles institutions

II / Nouvelles problématiques, nouvelles structures

9. Héritages d’une expérience trentenaire d’archéologie préventive dans la vallée de l’Aisne, par Ginette Auxiette et Jérôme Dubouloz
La « fabrique » du projet « Vallée de l’Aisne » – Synthèse partielle des résultats – Éléments de conclusion – Épilogue
10. Le rôle de la revue Les Nouvelles de l’Archéologie, par Anick Coudart
Réalités et perception… – À l’origine de l’aventure… – Pendant près de vingt-cinq ans… – La promotion de la recherche archéologique – Les Nouvelles et les institutions chargées de l’archéologie – Les Nouvelles de l’Archéologie aujourd’hui
11. Naissance de l’archéologie préventive en Rhône-Alpes, par Jacques Lasfargues
Partenaires de l’aménagement du territoire – Vous avez dit archéologie préventive ? – Mise en action – Le POS de Lyon – La carte archéologique – Faire baisser le nombre de fouilles préventives – Conclusion très provisoire
12. Les services archéologiques territoriaux, par Pierre Demolon
D’hier à aujourd’hui – De l’existence à la reconnaissance – De la réalité d’un service agréé – En conclusion
13 .Le développement de l’archéologie préventive en Lorraine, par Vincent Blouet
14. La création de l’Unité d’archéologie de la ville de Saint-Denis, par Nicole Rodrigues
L’archéologie monumentale et funéraire – Archéologie et rénovation urbaine – Gestion et conservation préventive – Les missions d’un service d’archéologie territoriale

III / La reconnaissance de l’archéologie préventive

15. Les fouilles de la cour Napoléon au Grand Louvre, par Pierre-Jean Trombetta
16. L’élaboration de la convention de Malte, par Marc Gauthier
17. Fabrique de l’archéologie ou fabrique de rapports sur l’archéologie ? Du rapport Soustelle au rapport Demoule-Pêcheur-Poignant, par Marc Olivier Baruch
Les moments de l’action publique – La fabrique de l’archéologie en France
18. Développement et professionnalisation de l’archéologie préventive en France : l’Afan (1973-2001), par Marc Talon et Gilles Bellan
Du « hors statut » au contractuel : une professionnalisation revendiquée – D’un rapport à l’autre : crise et réforme – La réforme : la professionnalisation, enfin ! – Encore des rapports : un Epic puis un EPA, fin d’une époque
19. L’Inrap, une construction difficile et mouvementée, par Nicole Pot
Enfin une loi sur les archives du sol : une chance pour la recherche et la culture ? – Dès ses débuts, l’histoire de l’Inrap porte la marque d’un déni – Une édification marquée par trente ans d’histoire – Un projet scientifique et culturel pour l’institut d’histoire –

Conclusion – Post-scriptum

20. Perspectives pour l’archéologie en France, par Jean-Paul Demoule
Les cadres institutionnels de l’archéologie – Les aspects culturels de l’archéologie – Archéologie et politique – Les aspects méthodologiques de la recherche archéologique – Quelques enjeux scientifiques.