RSS:
Publications
Comments

Les hérétiques au Moyen Age – Suppôts de satan ou chrétiens dissidents ?

Présentation de l’éditeur :

Dans cette étude, André Vauchez fait revivre l’histoire de mouvements hérétiques dans e et le milieu du XVe siècle. Si les hérésies de l’an mille n’ont concerné qu’un très faible nombre de personnes appartenant à l’élite culturelle et sociale, celles des XIIe et XIIIe siècles étaient des mouvements contestataires puissants et solidement enracinés qui, dans certains cas, avaient pignon sur rue et fédéraient de nombreux foyers de dissidence tout en développant une stratégie cohérente pour réduire l’emprise du clergé catholique.

De l’Allemagne rhénane à l’Italie centrale et à l’Espagne du Nord en passant par le Languedoc, de nombreuses régions de la chrétienté alors sont « gangrénées » – pour reprendre le vocabulaire des textes pontificaux de l’époque – par diverses formes d’hérésie, qu’elles soient cathare, luissite, vaudoise ou joachimite, au point de susciter chez le pape Grégoire IX une réaction d’épouvante et de haine dans la fameuse bulle Vox in Rama de 1233.

Par la suite, l’action de l’Inquisition et surtout celle des ordres Mendiants – dominicains et franciscains – semble avoir permis à l’Eglise romaine de reprendre la situation en main et de réduire l’emprise dissidente. Une grande oeuvre sur ces prétendus « Suppôts de Satan ».