RSS:
Publications
Comments

La liberté guidant les peuples – Les révolutions de 1830 en Europe

Présentation de l’éditeur :

Assiste-t-on, autour de 1830, à la première révolution européenne?

De la France à la Belgique, de la Pologne à l’Italie centrale, des États allemands à la Suisse, une bonne partie de l’Europe connaît une impressionnante série de mouvements insurrectionnels et révolutionnaires, inégalement achevés. Rarement pensés ensemble, ces mouvements font ici l’objet d’une approche inédite.

Ce livre collectif propose de confronter des historiographies nationales jusque-là cloisonnées (française, belge, polonaise, italienne, allemande, suisse, britannique, espagnole). À l’heure de l’histoire globale, il s’efforce de penser des circulations révolutionnaires, d’exhumer des mobilisations transnationales, sans négliger les échecs et les tensions sociopolitiques à l’œuvre.

Rompant alors avec la linéarité d’une histoire qui glisserait insensiblement d’une révolution à l’autre (1789-1830-1848), il permet d’interroger les sens perdus de ce «moment 1830». Les circulations humaines, symboliques et politiques décrites ici ont créé les conditions de possibilité d’un nouvel imaginaire de l’Europe des peuples. Ce nouvel imaginaire s’est pourtant heurté à une glaciation rapide du processus révolutionnaire.

Autant de questions d’une stimulante actualité à l’heure des révolutions arabes.

Sommaire :

Introduction
Une révolution transnationale ?
(E. Fureix)

Des révolutions oubliées et fragmentées
Le cadre historiographique : débats, verrous et ouvertures
Comparaisons, circulations et tensions révolutionnaires

Première partie
Passé et présent de l’événement : la première révolution européenne ?

Introduction
(E. Fureix)
Révolution atlantique et cosmopolitique des peuples (E. Fureix)
Mouvements insurrectionnels et internationale libérale dans les années 1820 (J.-C. Caron)
Un emboîtement de crises (J.-C. Caron)
Les Trois Glorieuses : jeux d’échelles et inscription transnationale (E. Fureix)
De la Belgique à la Pologne : des révolutions sœurs ? (J.-C. Caron)
Des cantons suisses aux Etats allemands (S. Aprile)
Le Royaume-Uni : entre réforme et révolution (F. Bensimon)
Les marges latines de la Révolution : de l’Italie centrale à l’Espagne, des expériences avortées (J.-C. Caron)

Deuxième partie
Mémoires et historiographies

Introduction (J.-C. Caron)
Débats autour d’une révolution libérale : la France (J.-C. Caron)

Révoltes, révolutions et identités nationales :
– Belgique : débats et controverses historiographiques sur une révolution originaire ? (E. Witte)
– Pologne : une insurrection sans révolution ? (A. Baranska)
– Suisse : les ambiguïtés nécessaires de la « Régénération » (I. Herrmann)

Crise révolutionnaire et construction unitaire :
– Italie : conspirationnisme, fraternité et génération (A. Arisi-Rota)
– Allemagne : constitutionnalisme et tensions sociales (J. Schmidt-Funke)

Aux marges de la révolution ?
– Royaume-Uni : Captain Swing, réforme et radicalisme (F. Bensimon)
– Espagne : impulsion extérieure et modèles autochtones (J.-P. Luis)

Troisième partie
Circulations : Un espace public trans-national ?

Introduction (E. Fureix)
Imaginaires européens dans les révolutions de 1830 (J. Schmidt-Funke)
Volontaires et corps francs: un cosmopolitisme d’action radical ? (W. Bruyère-Ostells)
Exil et circulations politiques autour de 1830 : les réfugiés étrangers en France (D. Diaz)

Quatrième partie
Tensions sociopolitiques et horizons d’attente.

Introduction (E. Fureix)

Les figures du peuple : des représentations brouillées (N. Jakobowicz)

Le travail et la question sociale dans l’Europe de 1830 (F. Jarrige)

Les réponses institutionnelles aux révolutions de 1830 (M. Meriggi)
Conclusion
De quoi 1830 est-il le nom ?
(S. Aprile, J.-C. Caron, E. Fureix)

L’avènement d’une génération
Des révolutions de la liberté
Des révolutions du dévoilement