RSS:
Publications
Comments

La Voix des dominés – Communautés et seigneurie en Provence au bas Moyen-Âge

Présentation de l’éditeur :

L’ouvrage se trouve à la rencontre de plusieurs approches qui ont récemment renouvelé l’histoire économique et sociale du bas Moyen Age, et en particulier celle de la seigneurie. L’auteur invite à une lecture anthropologique de la procédure. La fenêtre documentaire ouverte sur deux zones de la Provence des années 1250-1320 est éclairée par une documentation riche et variée où se croisent pouvoir souverain (rois angevins), pouvoir seigneurial et communautés (urbaines avec ou sans consulat, rurales).

L’analyse s’attache à montrer comment, par le biais de l’oralité et de l’écrit, l’enquête construit une forme de vérité admise afin de restaurer la paix publique, tâche qui incombe à la protection seigneuriale bientôt concurrencée par l’essor du pouvoir souverain. Elle ne se borne pas à décrire et à catégoriser les enquêtes, les serments, les peines pécuniaires ou corporelles: la lecture anthropologique met en valeur la fonction de l’enquête dans le tissu social médiéval, quand bien même le discours qui s’y affirme relève d’un modèle social fictif.

Le plan suivi, après l’introduction historiographique et méthodologique (quelques lourdeurs dans l’expression de la dette envers les sciences sociales), descend depuis le pouvoir souverain (impérial) pour aborder la hiérarchie des pouvoirs qui recourent à l’enquête (I), puis le niveau de la seigneurie (II) et enfin celui des communautés (III).