RSS:
Publications
Comments

Entre Shoah, communisme et sionisme – Les Juifs yiddish de Paris et leur presse au lendemain de la Seconde Guerre mondiale

Présentation de l’éditeur :

Les Juifs originaires d’Europe orientale partagent une langue et une culture : le Yiddish. Ceux arrivés à Paris au cours des années précédant la deuxième guerre mondiale et rescapés de la Shoah, tentèrent au lendemain de la guerre, de reconstituer une vie normale et de perpétuer la culture yiddish de leur pays d’origine.

Cette communauté et ses oeuvres n’ont pratiquement pas été étudiées, qu’il s’agisse de l’impressionnant réseau d’institutions mises sur pied, de leur presse quotidienne, probablement la plus abondante du monde en yiddish au lendemain de la guerre, ou des graves préoccupations purement juives qui surgirent dans les années de l’après-guerre, comme la résurgence de l’antisémitisme, la découverte des crimes soviétiques envers les Juifs ou la naissance et la lutte pour la survie de l’Etat d’Israël.

Cette étude présente plusieurs aspects originaux : l’accès à de nombreux documents internes d’organisations de toute nature, une étude quantitative du profil des quotidiens yiddish de Paris, et une analyse de contenu portant sur près de trente ans. L’ouvrage, structuré en trois parties comporte une description multi facettes des Juifs yiddish de Paris et de leurs institutions. La deuxième partie est consacrée aux analyses des quotidiens.

La couverture par ces journaux des préoccupations évoquées plus haut et la réaction de leurs lecteurs, font l’objet de la troisième partie. Le retour en force de l’intérêt pour la langue et la culture yiddish devrait favoriser l’intérêt de cet ouvrage qui décrit ceux qui en furent sans doute les derniers militants.