RSS:
Publications
Comments

Histoire des protestants en France (XVIe-XXIe siècle)

Présentation de l’éditeur :

Les protestants français, les huguenots, formaient 10 % de la population en 1560, 2 % à partir du XVIIIe siècle. Aujourd’hui, ils représentent un peu plus avec les évangéliques.

Leur histoire a été celle d’un échec, puisque la patrie de Calvin n’est pas devenue protestante. Mais elle a dû apprendre à vivre avec une minorité tenace, riche d’élites, enracinée dans des villes phares – La Rochelle, Montauban, Nîmes – et des sanctuaires ruraux – Cévennes, Vivarais, Poitou.

Ce long apprentissage du pluralisme religieux a marqué la nation, avec ses avancées (l’édit de Nantes) et ses reculs (la Révocation). Les protestants ont subi une violence multiforme et séculaire, et beaucoup d’entre eux ont choisi de quitter la France : leur diaspora a compté en Europe et en Amérique. Les autres ont fait de ce passé tragique le coeur d’une identité douloureuse et fière. Mais ils ont également connu le bonheur, surtout depuis 1789 et leur réintégration.

Renforcés par leurs coreligionnaires de Mulhouse et les luthériens d’Alsace et de Montbéliard, ils ont contribué à fonder l’Etat et la société modernes, notamment au moment d’établir la laïcité républicaine.

Leur influence a été disproportionnée, et reste parfois forte comme dans l’industrie (Peugeot, Hermès, Seydoux), la politique (Rocard, Jospin) ou la culture (Gide, Ricoeur, Godard). Dans cet ouvrage appelé à faire date, Patrick Cabanel nous raconte l’histoire d’une minorité qui n’a cessé d’interroger la nation et d’infléchir son destin : une autre histoire de la France, en quelque sorte.


Leave a Reply

You can use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>