RSS:
Publications
Comments

Engagements et déchirements – Les intellectuels et la guerre d’Algérie

Présentation de l’éditeur :

Ce catalogue paraît dans le cadre d’une grande exposition conçue et réalisée à l’occasion du cinquantenaire de la signature de l’Indépendance…
algérienne (5 juillet 1962) du 15 juin au 15 octobre 2012 à l’Abbaye d’Ardenne.

Au-delà des tabous et des silences, au-delà des partis pris, il est temps, grâce à des documents inédits, d’écrire une autre histoire de la guerre d’Algérie. Cette autre guerre, c’est celle des intellectuels.
On oublie le plus souvent les débats, les causes et les combats qui les agitèrent alors, comme si tous avaient été, d’emblée et unanimement, anticolonialistes, comme si « le sens de l’histoire » s’était imposé, à moins que l’on ne cautionne l’opposition manichéenne et réductrice d’une gauche indépendantiste et d’une droite pro-Algérie française. Seul le manifeste des 121 (si tardif) reste dans les mémoires.

Et pourtant, dès 1954, les esprits se mobilisent. Très vite, les dénonciations sont argumentées et les débats s’enflamment. Groupes, solidarités, réseaux, le paysage intellectuel français se reconstitue et recommence à croire en son pouvoir d’action. Textes visionnaires de Camus, de Mounier, de Ricoeur…détermination des protagonistes – de Sartre à Domenach, Vidal-Naquet ou Paulhan, de Fanon à Jeanson, de Petitjean à Rodenbach…engagement des revues, combats des éditeurs… Dans cette guerre des idées, le choix des mots fut crucial.

Pour compléter cette approche originale de la guerre d’Algérie, un cycle de conférences et de rencontres sera programmé en juin 2012, avec de grandes figures d’intellectuels. 350 documents extraits des collections de l’IMEC, mais aussi de fonds privés, vont permettre enfin une autre approche de l’histoire de ces engagements.