RSS:
Publications
Comments

La France de la Restauration (1814-1830) – L’impossible retour du passé

Présentation de l’éditeur :

S’il est une période de l’histoire de France qui a fait l’objet de nombreux travaux et recherches, c’est la Restauration, dont les premières histoires datent de la fin de 1830, dès le lendemain de son renversement par l’insurrection de juillet.

Historiographie essentiellement politique, lieu de batailles féroces d’interprétations qui, jusqu’à nos jours, ne se départissent guère de la clef d’interprétation livrée dès les années 1830 par le premier historien de la période, Jean-Baptiste Capefigue : « On ne pourra bien saisir le caractère de ce mouvement qu’en suivant le fil de la grande intrigue qui, depuis le 13 juillet 1789, a remué la France et l’Europe ; car, chose étonnante, dans toutes les phases de sa fortune, la maison des Bourbons est demeurée avec ses grandeurs, ses préjugés et ses chimères ! ». Avec Francis Démier, la focale se déplace : La Restauration n’est plus seulement la « mise au tombeau » de la monarchie narrée par Chateubriand, qui viendrait clore l’épisode ouvert par la crise de juillet 1789 par la démonstration en 1830 de « l’impossible retour du passé ».

Elle est tout autant l’ouverture à l’avenir d’une France économiquement industrieuse et bientôt industrielle, se lançant dans la modernisation, cette France dont Balzac a superbement dressé la physiologie et dont Joseph Lainé, alors député de la Gironde, déclarait devant la Chambre, le 6 mai 1820, dans une formule lapidaire qui peut résumés ce livre : «…les intérêts matériels sont devenus prépondérants ».