RSS:
Publications
Comments

Spartacus

Présentation de l’éditeur :

Comment un auxiliaire thrace de l’armée romaine, déserteur repris et vendu comme esclave à un entrepreneur de spectacles propriétaire d’une troupe de gladiateurs, évadé de son camp d’entraînement avec soixantaine-treize compagnons d’infortune, a-t-il pu ébranler le pouvoir de Rome au point qu’il a fallu deux ans de combat pour venir à bout des insurgés ?

Cet homme dont on ne sait rien, à part le nom – Spartacus – et la province d’origine, échappé de Capoue en -73, a mené à la victoire des dizaines de milliers de misérables avant de mourir vaincu, en -71, les armes à la main, au milieu des siens. Son corps n’a pas été identifié, dépouille anonyme parmi d’autres.

Au fil du temps, cette équipée héroïque et brutale est devenue épopée. Les hommes des Lumières ont célébré le gladiateur en héros de la liberté. Son sort tragique a inspiré la littérature, la musique, les arts plastiques, le cinéma, la télévision. Les politiques en ont fait le champion de la libération des peuples et le défenseur des opprimés.

Ce sont, en général, des représentations fantasmées. Avec cette analyse, Jean-Paul Brisson nous permet de comprendre pourquoi un insignifiant délit de fuite a mis la péninsule à feu et à sang. Tableau maîtrisé d’une époque, récit d’une destinée, histoire aussi haute en couleur que la légende, plus émouvante encore parce que vraie.