RSS:
Publications
Comments

La bibliothèque Sainte-Geneviève à travers les siècles

Présentation de l’éditeur :

Héritière d’un long et prestigieux passé, la bibliothèque Sainte-Geneviève rassemble aujourd’hui 2 millions d’imprimés, 6000 manuscrits et 100 000 documents graphiques.

S’y ajoutent de nombreuses oeuvres d’art et du mobilier classé. L’abbaye dont elle a longtemps dépendu a été fondée au VIe siècle par Clovis sur la montagne Sainte-Geneviève. Très tôt dépositaire de manuscrits, elle se dote d’un scriptorium et devient une référence intellectuelle. Mais les désordres politiques du XVIe siècle et la négligence des abbés provoquent une dispersion de ses manuscrits et de ses incunables.
Une refondation s’impose. Elle est menée par le cardinal de La Rochefoucault entre 1619 et 1624. En deux siècles, bibliothécaires et donateurs constituent une bibliothèque exemplaire. Ses ressources et ses trésors sont connus de l’Europe entière. La bibliothèque traverse sans dommage la Révolution. Elle s’enrichit même: elle prélève dans les dépôts littéraires et bénéfice des saisies effectuées à l’étranger par les armées révolutionnaires puis impériales.

Et à la Restauration, un décret en fait l’attributaire d’un exemplaire du dépôt légal. Depuis 1796, la bibliothèque cohabitait difficilement avec l’actuel lycée Henri-IV. Un nouveau bâtiment est inauguré en 1850. Il est dû à Henri Labrouste, qui innove en donnant un rôle majeur au métal, dans la structure comme dans l’ornementation. C’est la première architecture spécifiquement dédiée à l’accueil d’une bibliothèque.
Elle rencontre aussitôt les faveurs du public. Classée monument historique en 1992, Sainte-Geneviève est ancrée dans le paysage parisien et garde toute sa tradition encyclopédique, elle est patrimoniale et publique. Elle se veut bibliothèque du futur et s’ouvre largement au numérique.


Leave a Reply

You can use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>